EDF revient dans le vert au premier semestre

Le producteur d’électricité a annoncé jeudi un bénéfice net en forte hausse, à 4,172 milliards d’euros sur ce premier semestre.

EDF est revenu dans le vert au premier semestre, avec un bénéfice net de 4,172 milliards d’euros après une perte de 701 millions un an plus tôt, son activité profitant notamment d’une hausse de sa production nucléaire, a annoncé jeudi le producteur d’électricité.

Son chiffre d’affaires a progressé de 14,1% (+13,7% en organique) à 39,6 milliards. L’Ebitda (excédent brut d’exploitation) est en hausse de 29,3% à 10,6 milliards, grâce à «une progression de la production nucléaire en France et un climat plus froid dans un contexte de hausse des prix de l’électricité et du gaz». EDF souligne que cet Ebitda grimpe aussi de 26,8 % par rapport au premier semestre 2019, qui n’avait pas été affecté par la crise Covid.

Le groupe avait début juillet revu en hausse ses objectifs pour 2021, prévoyant notamment désormais un Ebitda supérieur à 17,7 milliards, contre un chiffre supérieur à supérieur à 17 milliards visé jusqu’alors. EDF avait un peu auparavant revu en hausse son objectif de production nucléaire en France.

Source