Etats-Unis : un couple inculpé d’homicide involontaire après une fête pour révéler le sexe de leur bébé

Ce 20 juillet, un couple d’Américains originaire de Californie a été inculpé par la justice pour homicide involontaire. En cause : un incendie créé lors d’une fête pour révéler le sexe de leur enfant.

Cette tradition, de plus en plus répandue aux Etats-Unis, consiste à inviter ses proches à quelques mois de l’accouchement pour que tout le monde puisse découvrir si le bébé à naître est une fille ou un garçon. Cette révélation, dite «gender reveal» en anglais, peut se faire de manière sobre, comme en glissant un colorant bleu ou rose dans un gâteau, ou de manière plus spectaculaire avec des feux d’artifice ou autres petits explosifs. 

Les deux époux, Refugio Manuel et Angela Renee Jimenez ont choisi de mettre en scène leur découverte via une bombe de fumée dans un parc au sud de Los Angeles. Mais une erreur a entraîné un gigantesque incendie qui n’a pas été maîtrisé avant plusieurs jours. En se battant contre le feu, le pompier Charles Morton, âgé de 39 ans, a perdu la vie le 17 septembre dernier. C’est pour cette raison que le couple a été inculpé ce 20 juillet. 

Pas le premier incident

«Evidemment, il n’aurait pas été là si le feu n’avait pas commencé. (…) Il combattait un feu qui avait commencé à cause de la bombe de fumée. C’est la seule raison pour laquelle il était là», a déclaré Jason Anderson, le procureur du district de San Bernardino County. Les Jimenez ont plaidé non coupable face à ces accusations. 

Ce n’est pas la première fois que ces fêtes particulières font polémiques. Outre des incendies, elles ont régulièrement occasionné des blessés, voire des décès, à cause d’engins explosifs ou pyrotechniques. En mars dernier par exemple, un avion s’est écrasé dans la mer au Mexique après avoir réalisé une cascade pour lancer une poudre rose et annoncer la naissance à venir d’une petite fille. Le pilote et le copilote sont décédés. 

L'un des invités est décédé après l’explosion d’un petit canon.

Les différents incidents ont suscité beaucoup de réactions outre-Atlantique. Jennay Myers Karvunidis, largement considérée comme la créatrice de cette mode, a demandé aux jeunes parents de ne plus y avoir recours. «Arrêtez ces fêtes stupides. Pour l’amour de Dieu, arrêtez d’incendier des choses», a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux. 


Source