JO de Tokyo : histoire, règles… tout savoir sur l’aviron

Sport historique, l’aviron sera une nouvelle fois présent aux JO de Tokyo. Voici tout ce qu’il faut savoir dessus.

Histoire de l’aviron

L’aviron, sport vieux de plusieurs siècles, n’est apparu en compétition que depuis 300 ans environ, en Angleterre, avec la «Dogget’s Coat and Badge Race», sur la Tamise, en 1715, puis, à partir de 1829, l’affrontement entre les universités anglaises d’Oxford et de Cambridge, toujours sur la Tamise.

Entrée aux JO

Ce sport est olympique depuis les Jeux de Paris 1900 pour les hommes, le mauvais temps l’ayant privé des Jeux d’Athènes de 1896. L’aviron féminin est apparu aux JO en 1976 à Montréal.

Les règles de l’aviron

Il y a dans l’aviron, 14 épreuves (7 masculines, 7 féminines). Messieurs : 4 bateaux de couple (Skiff, deux de couple ou +double scull+, deux de couple poids légers, quatre de couple) et 3 bateaux de pointe (deux de pointe sans barreur, quatre de pointe, huit de pointe) Dames : 4 bateaux de couple (Skiff, deux de couple ou +double scull+, deux de couple poids légers, quatre de couple) et 3 bateaux de pointe (deux de pointe sans barreur, quatre de pointe, huit de pointe)

Dans les bateaux de couple, chaque rameur utilise deux avirons, contre un seul dans les bateaux de pointe. Le huit de pointe est le seul bateau avec barreur. Les concurrents s’affrontent sur un bassin de 2.000 mètres divisé en six lignes d’eau, le but étant d’être le premier à franchir la ligne d’arrivée.

Format de compétition des JO ?

Les concurrents passent d’abord par des éliminatoires, puis par des repêchages, avant des quarts de finale (quand plus de 25 bateaux sont engagés), des demi-finales (quand plus de 13 bateaux engagés) et la finale qui réunit les six meilleures embarcations.


Source