Les écouteurs fournis avec les smartphones ne sont plus obligatoires

La proposition de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique a été adoptée par le Parlement.

C’est la fin d’une particularité française. Les fabricants de smartphones n’ont plus l’obligation de fournir des écouteurs avec le portable. Ainsi en a décidé le Parlement qui a adopté cette semaine la proposition de loi du sénateur LR de l’Ain, Patrick Chaize, intégrée au projet de loi «Réduire l’empreinte environnementale du numérique en France».

Depuis 2010 et la loi Grenelle II, les smartphones ne pouvaient «être commercialisés sans un accessoire permettant de limiter l’exposition de la tête aux émissions radioélectriques lors des communications.» Désormais, les fabricants devront seulement «assurer la disponibilité d’écouteurs compatibles avec le modèle de terminal pendant sa période de commercialisation.» Dit autrement, ce n’est pas la fin des écouteurs, mais les fabricants n’auront plus l’obligation de les fournir avec les smartphones. La raison de cette mesure ? Elle est écologique. «Les écouteurs filaires, fournis de manière systématique avec les smartphones, constituent une source importante de gaspillage, alors même que le marché des écouteurs et systèmes d’écoute de meilleure qualité, filaires ou sans fil, est en expansion», explique Patrick Chaize au site Frandroid.

Quant à l’argument sanitaire qui justifiait l’obligation de fournir des écouteurs jusque-là, «il ne saurait justifier cette source de gaspillage». Mais l’élu LR rappelle que «les instances d’expertise internationale, comme l’Organisation mondiale de la santé, ont jusqu’à présent réfuté l’existence d’un lien de cause à effet établi entre une exposition aux champs électromagnétiques produits par les téléphones portables et des pathologies chroniques». «En tout état de cause, rien n’indique que la fourniture gratuite d’écouteurs protège plus largement ces utilisateurs intensifs des risques sanitaires identifiés», ajoute le sénateur. Prochaine étape : la publication du projet de loi au Journal officiel. Reste à savoir si les fabricants qui ne fourniront plus d’écouteurs baisseront leurs prix.

À voir aussi – Le Pixel 6, la nouvelle tentative de Google d’émerger sur le marché des smartphones

Source