Madagascar affirme avoir déjoué une tentative d’assassinat du président, deux Français arrêtés

Le président malgache, Andry Rajoelina, le 26 juin 2021 à Antananarivo.

Le parquet malgache a annoncé avoir déjoué une tentative d’assassinat du président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, et arrêté plusieurs personnes « étrangères et malgaches ». Parmi ces personnes arrêtées figurent deux Français, selon des sources diplomatiques.

« Plusieurs ressortissants étrangers et malgaches ont été interpellés mardi dans le cadre d’une enquête pour atteinte à la sûreté de l’Etat », a déclaré, mercredi soir, à la presse la procureure générale, Berthine Razafiarivony, qui n’a pas donné davantage de précisions, pour l’heure, concernant les motivations.

« Selon les preuves matérielles en notre possession, ces individus ont échafaudé un plan d’élimination et de neutralisation des diverses personnalités malgaches dont le chef de l’Etat, a précisé la procureure. A ce stade de l’enquête, qui se poursuit, le parquet général assure que toute la lumière sera faite sur cette affaire. »

Lire aussi A Madagascar, la grogne sociale contre la hausse du coût de la vie et la corruption monte

L’agence malgache Taratra, sous tutelle du ministère de la communication, fait savoir que les deux Français arrêtés, Philippe F. et Paul R., seraient d’anciens officiers à la retraite.

Lors de la célébration de la fête de l’indépendance de Madagascar, le 26 juin, la gendarmerie avait déjà annoncé avoir déjoué une tentative d’assassinat du secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie, le bras droit du président, le général Richard Ravalomanana.

Pays parmi les plus pauvres du monde, Madagascar connaît depuis vingt ans de nombreuses et graves crises politiques. La grande île est quasiment verrouillée depuis la pandémie de Covid-19, et la famine sévit dans une région du sud du pays.

Lire aussi A Madagascar, les victimes de la famine quittent massivement le sud de l’île

Le Monde avec AFP

Source